Welcome Guest (Register |  Sign-in) RMS, c'est plus de 490 entreprises qui nous emploient chaque année !




          

The Go-Betweens

Moins Plus Envoyer à un ami 2 comment(s) RSS
J’ai souvent rêvé l’Australie sans jamais avoir le courage ni surtout l’argent d’y aller (et ouai les gars, c’est l’ISF de vos parent qui a financé ma bourse d’études pour aller grossir vos rangs mous : j’adore molarder dans la soupe). Seule manière de toucher un peu le sublime du pays : écouter les Go-Betweens.
The Go-Betweens

Connex items


Comander sur amazon.fr

3.0/5 (1495 votes)

Les vacances s’achevaient, il fallait repartir. De mes vagues côte d’opalienne se succédait un immense vague à l’âme. Une vague, mon ami : de quoi te terroriser pour un an une troupe de sri lankais ou une bande de thaïlandais. Bref, entre deux TGV me rapprochant à 300 km/h de mes tours défensives, j’hésitai secrètement entre la corde, le goupillon et un abonnement complet aux inrockuptibles, celui avec les hors séries et ses CD assortis. Autrement dit un vide abyssal où j’allais peu à peu sombrer.

 

Les Go-Betweens m’en ont sorti par leur musique pop qui n’était pas sans me rappeler de façon surprenante les Smiths. En gros, une sorte de couette bien chaude pour mes oreilles de futur ex jeune cadre dynamique, une couette pour me lover et me réconforter. Me rappelant ainsi que derrières toutes la tristesse du monde peuvent se cacher quelques accords subtils pour faire une musique envoutante et apaisante.

 

Alors ce vague à l’âme mon ami ? Une passade : il faut bien laisser passer la tempête. Et en attendant l’accalmie, et bien écoute les Go-Betweens.

 

The Go-Betweens : 16 Lovers Lanes / The Friend of Rachel Worth / Oceans Apart.

 


    Comments

    Add to Google Add to Netvibes

    J'ai osé Le 11-09-2007 par Julien (Sup de Co 2003)

    Un petit endettement sur 7 ans, et hop j'y suis allé.

    Et j'ai vu.

    J'ai vu qu'il était possible d'aller en Australie ET d'écouter les Go Between.

    Très bon choix !

    LA meme Le 11-09-2007 par Martin (Sup TG 2006)

    Martin ! Moi, j'ai choisi une autre destination et un autre artiste : j'ai decouvert qu'on pouvait ecouter les Fatals Picards ET vivre en Picardie...

    Triste réalité... sad
    You must be logged in to read these comments!